Le profil qui se dégage de la première communauté messianique est celui d’une secte juive intégrée au judaïsme commun, mais cultivant une croyance juive renouvelée en raison de sa foi en Jésus. C’est ainsi que les autorités juives ont perçu le mouvement à ses débuts.


Le cénacle ou la chambre haute sur le mont Sion: D'après la tradition, c'est là que se rencontraient les tout premiers disciples de Jésus.

Chaque jour, ils étaient assidus au Temple, d’un commun accord, ils rompaient le pain dans les maisons et ils prenaient leur nourriture avec allégresse et simplicité de cœur; ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à la communauté ceux qu’il sauvait. (Ac 2. 46-47)

Beaucoup de signes et de prodiges se produisaient dans le peuple par les mains des apôtres. Ils se tenaient tous, d’un commun accord, au portique de Salomon. Parmi les autres, personne n’osait se joindre à eux; mais le peuple les magnifiait. De plus en plus de gens croyaient au Seigneur, une multitude d’hommes et de femmes. (Ac 5. 12-14)

Dans toutes les synagogues, j’usais de maints sévices pour les forcer à blasphémer (Paul, Ac 26.11).

Pour les chefs du judaïsme, les judéochrétiens sont d’abord ceux qui parlent et enseignent au nom de Jésus (Ac 4.18; 5.28); leur nombre et la persistance du mouvement, en dépit de la mort du maître, forcent le respect de Rabbi Gamaliel (Ac 5. 35-40).

Quand le pharisien Saul persécute les judéochrétiens, il croit combattre une voie dangereuse (Ac 9.2; 22.4); il croit devoir s’opposer au nom de Jésus le Nazôréen (Ac 26.9). L’avocat que les Juifs engageront pour plaider contre lui dans Actes 24.5 le fera passer pour un chef du «parti des nazoréens». L’hostilité des chefs du judaïsme à l’endroit des judéochrétiens est le prolongement de leur hostilité à l’endroit de Jésus (cf. Ac 4.17; 9.5).

B. PREMIÈRE POUSSÉE DE CROISSANCE

Les succès de l’Évangile dans le terreau juif (vers 32-33):

  • Ce jour-là, environ trois mille personnes furent ajoutées. (Ac 2.41)

  • Ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à la communauté ceux qu’il sauvait. (Ac 2.47)

  • Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole devinrent croyants, et le nombre s’éleva à environ cinq mille. (Ac 4.4)

  • De plus en plus de gens croyaient au Seigneur, une multitude d’hommes et de femmes. (Ac 5.14)

  • Alors, remplis d’une passion jalouse, le grand prêtre et tous ceux qui étaient avec lui, c’est-à-dire le parti des sadducéens, intervinrent; ils mirent la main sur les apôtres et les jetèrent dans la prison publique. (Ac 5. 17, 18)

  • L’Évangile a aussi persuadé beaucoup de Juifs de culture grecque (cf. Ac 6.1).

  • La création des diacres (Ac 6) est rendue nécessaire par l’accroissement du nombre des disciples.

  • La parole de Dieu se répandait, le nombre des disciples se multipliait rapidement à Jérusalem, et une grande foule de prêtres obéissaient à la foi. (Ac 6.7)

  • Des pharisiens deviendront croyants (cf. Ac 15.5).

Ce que les judéochrétiens ont en commun avec tous les Juifs:

  • La foi dans le Dieu unique des Pères (le Chema Israël);

  • la foi en l’Écriture sainte (le Tanakh);

  • l’observance de la Loi (la Torah): la circoncision (Ac 15.1; Ga 5.2 et suiv.); le sabbat (Mt 24.20); les fêtes (Col 2.16); les règles de pureté et les règles alimentaires (Ga 2.12 et suiv.; Ac 21. 20-26);

  • la fréquentation du Temple de Jérusalem (Mt 5.23; Ac 2.46; 3.1).

Lire la suite